Voyager sans billet d’avion retour – le guide

Un aller simple vers le soleil, vers tes rêves de voyageur les plus fous, c’est tentant n’est-ce pas? Malheureusement, de nombreux pays exigent que tu sois en possession d’un billet de sortie lors de l’arrivée sur leur territoire. Et manquer de présenter celui-ci pourrait te valoir un refus d’entrée, mettant ainsi brusquement un terme à tes rêves d’aventures. Mais pas de panique, il existe quelques astuces pour contourner les règles!

Avec ou sans billet retour?

Avant de savoir comment jouer au funambule avec les lois dictées par les services d’immigrations, il faut déjà déterminer si un aller simple est réellement la meilleure option. Un dilemme assez courant lorsqu’on prépare un tour du monde ou un long voyage.

L’argument économique est souvent celui qui fait pencher la balance d’un côté ou de l’autre. En effet, pour certaines liaisons, un billet aller simple peut être plus cher qu’un aller-retour. Du coup, même si tu sais pertinemment que tu ne vas pas utiliser le billet de retour, acheter un billet d’avion aller-retour pourrait tout de même s’avérer être ta meilleure option. Heureusement, avec le boom du low-cost en Europe et en Asie, ce non-sens économique disparait petit à petit dans ces régions du monde.

Pour le tour du monde, de plus en plus de compagnies, d’alliances, proposent des solutions adaptées aux tourdumondistes. Je ne suis pas un spécialiste, mais une simple recherche Google te fournira deux semaines de lecture, que j’ose imaginer de qualité.

C’est pour les voyages longs, ceux qui durent plus de 12 mois – tour du monde ou «simple» circuit sur un continent – que l’algorithme se corse. En effet, la validité maximale d’un billet d’avion retour ne peut dépasser les 12 mois à compter de la date du voyage aller. Même si les conditions indiquent que la date de ton retour peut être changée à tout moment sans aucun frais, celle-ci ne pourra pas franchir cette fameuse limite de 12 mois (1, 3 ou 6 mois sur certains billets peu chers).

Tu voulais acheter un aller-retour Paris-Rio de Janeiro, réaliser ton rêve, faire le tour de l’Amérique latine, sur deux ans, avant de rentrer tranquillement dans ta France natale? Pas possible. Du coup, l’aller simple, pour autant qu’il coûte moins cher, s’impose. Sinon, deux aller-retour.

Jouer au funambule sur des lois vaseuses

Avant de cliquer tête baissée sur le bouton «acheter», il est impératif que tu prennes le temps de t’informer des lois en vigueur dans les pays que tu comptes visiter pour ce qui a trait à l’entrée des touristes sur leur territoire en relation avec ta nationalité. Un simple email aux ambassades/consulats et aux compagnies aériennes concernées devrait suffire pour savoir sur quel pied tu vas devoir faire le funambule. Je préfère l’email au téléphone; ça permet de garder une trace écrite.

Deux questions, relativement simples et directes, sont à inclure dans tes échanges :

  • Dois-je fournir une preuve de sortie?
  • Est-ce qu’un billet émis par un transporteur terrestre suffit pour prouver la sortie du territoire?

Malheureusement, en pratique, les choses sont plus compliquées que ça. En effet, le manque d’information est tel que je suis convaincu que les différents employés, qui sont finalement ceux qui décideront de ton sort, analysent de manière différente la régularité ou non d’un voyageur… Un gros effort d’homogénéisation des pratiques doit être fait.

Du coup, les voyageurs semblent tributaires des personnes qui l’accueilleront au comptoir de dépôt des bagages, à la porte d’embarquement et à la douane d’entrée. C’est la roulette russe.

Il faut aussi savoir que la compagnie aérienne, celle qui a été d’accord de te vendre ton aller simple, peut, au moment de l’enregistrement, déjà, te coller un gros «stop» dans ta face. La raison est simple : si le gentil monsieur ou la gentille madame du service d’immigration du pays que tu es sur le point de visiter te refuse l’entrée à cause de l’absence d’un billet retour, la compagnie sera chargée de te ramener dans ton pays, à ses frais, et devra payer une lourde amende.

Néanmoins, après avoir passé pas mal de temps sur les forums à éplucher les expériences d’autres voyageurs, j’ai l’impression que la majorité des compagnies aériennes s’en moquent. Je dirais que seul un tiers (calcul extrêmement approximatif!) des expériences que j’ai pu lire ont résulté en un contrôle d’un des employés travaillant pour une compagnie aérienne.

Mais bon, il est tout de même nécessaire d’assurer ses arrières pour les quelques résistants et les services d’immigrations… Les astuces arrivent. Personnellement, ces derniers ne m’ont jamais rien demandé. Je dois avoir une bonne tête?! 😀

Etude de cas: aller simple Madrid-Lima

En septembre je débute un long voyage en Amérique latine. Celui-ci devrait durer un peu plus de 12 mois avec une arrivée et un retour sur le continent à/depuis Lima. Après quelques recherches, j’en ai conclu que d’un point de vue pratique comme financier, l’aller simple serait nettement plus intéressant.

Voici la perle que j’ai dégoté avec LAN Airlines en mettant en pratique toutes mes astuces pour trouver des billets d’avion aux meilleurs prix :

billet avion aller simple

377 EUR pour traverser l’Atlantique et les Andes! Pour la liaison Genève-Madrid, un vol easyJet à 80 CHF/76 EUR fera l’affaire. L’aller-retour depuis Genève (tous les vols sur la même réservation) m’aurait coûté trois fois plus cher.

Néanmoins, après de plus amples recherches et deux emails à l’ambassade du Pérou en Suisse et à LAN Airlines, je suis arrivé à la conclusion qu’une preuve de sortie du territoire (billet d’avion ou transporteur terrestre) pourrait être demandée. J’insiste sur le «pourrait» qui illustre parfaitement toute la confusion qui gravite autour du voyage aérien sans billet retour.

Mon premier contact s’est fait auprès de LAN qui, via son service client sur Facebook, après m’avoir attesté qu’il n’y aurait pas de soucis, m’a même invité à déjà faire le check-in online. Tout me semblait trop facile pour que ça le soit réellement. Je me suis même demandé s’ils avaient bien saisi ma question, ou s’ils voulaient vraiment m’aider.

Avec l’ambassade du Pérou en Suisse, son de cloche différent : une preuve de sortie, aérienne ou terrestre, est nécessaire.

Pérou

Extrait du «TimaticWeb», base de donnée administrée par IATA et utilisée par toutes les compagnies aériennes. Elle contient des informations relatives aux documents que les passagers doivent posséder pour pouvoir voyager. Ici, un extrait pour les citoyens suisses se rendant au Pérou avec la mention «Les visiteurs ne possédant pas de billets de retour/de sortie pourraient se voir refuser l’entrée»

Néanmoins, sur les forums, encore et toujours, j’ai pu trouver de nombreux exemples de voyageurs qui ont pu entrer au Pérou avec un aller simple sans qu’on leur demande de montrer la moindre preuve de sortie du territoire. Et lors de mon premier voyage là-bas en décembre, je ne rappelle pas qu’on m’ait demandé une seule fois le moindre détail quant à mon retour.

Il faut dire que le Pérou est particulièrement «sympathique» avec certaines nationalités puisqu’ils leurs offrent la possibilité de rester jusqu’à 183 jours sur le territoire sans visa. Et si tu as la mauvaise idée de rester plus longtemps sans demander de visa, une modique amende de 1 dollar/jour sera facturée à la sortie du territoire. Dérisoire.

Théoriquement, le même problème devrait se poser pour les voyages terrestres. Imagine. Tu passes la frontière entre le Pérou et la Bolivie en bus. Le douanier bolivien devrait, si on respecte la logique, te demander une preuve de sortie du territoire bolivien. Chose que tu n’auras probablement pas si tu prévois de continuer ton voyage, un moins plus tard, en bus, via l’Argentine. En pratique, ça n’arrive jamais, on ne te demande aucun justificatif lors d’entrées terrestres. Du moins, je ne l’ai jamais vu, lu ou entendu.

Alors pourquoi ces pratiques plus rigides lorsque l’arrivée sur le territoire se fait par voie aérienne? Mystère.

Comment contourner les règles

Dans le cas présenté, j’aurai la chance d’avoir un billet d’avion pour La Havane au mois de décembre, prouvant ainsi mon intention de quitter le territoire péruvien. Il sera par contre «intéressant» de voir ce que va donner le retour à Lima trois semaines plus tard vu que la suite de mon voyage est censé m’emmener en Bolivie, en bus 😀

Heureusement, il existe trois astuces concrètes pour contourner les règles et ainsi s’assurer l’entrée dans un pays sans devoir payer pour un billet aller-retour. Et ce même si un visa doit préalablement être demandé et ensuite enregistré lors de l’entrée sur le territoire! Les deux premières sont 100% légale, la troisième, beaucoup moins.

Acheter un billet retour en Business class

Et là tu te dis que je suis fou! Ça coûte cher un billet d’avion en Business class. C’est vrai, tu as raison. Mais ce que peu de gens savent c’est que celui-ci est 100% remboursable. Alors oui, il faudra avoir les reins solides pour sortir cet argent, mais la dépense ne sera que provisoire.

En gros, à l’aller tu passeras le check-in, l’embarquement et la douane avec un billet aller en Economy mais avec un billet retour en Business. Billet qui fera office de preuve de sortie du territoire. Enfin, une fois arrivé dans le pays tant convoité, tu pourras demander le remboursement intégral du billet auprès de la compagnie choisie. Compte tout de même quelques semaines pour que l’argent soit de retour sur ton compte. Seul bémol, une telle manœuvre nécessite des économies assez conséquentes pour pouvoir, d’une, assumer le prix du billet, et de deux, les dépenses quotidiennes durant l’attente du remboursement.

D’autres blogueurs suggèrent d’acheter un billet retour uniquement si l’on te refuse l’embarquement. Donc à l’aéroport, quelques heures avant de prendre l’avion. Souvent ça suffira, mais n’oublie-toi que le dernier mot revient à celui ou celle qui te recevra au comptoir de l’immigration… Il se peut qu’on te laisse embarquer mais qu’on te refuse l’entrée du territoire tant convoité. Te voilà averti!

Il faut également savoir qu’aujourd’hui de nombreuses compagnies proposent des billets en Economy eux aussi totalement remboursables, et donc forcément moins chers à l’achat que des billets en Business. La meilleure chose à faire : contacter directement la compagnie et demander le billet remboursable sans frais le moins cher disponible. Au final, peu importe la classe de billet.

Note : il faut impérativement que les deux billets soient réservés séparément pour que le retour puisse être remboursé.

Acheter un billet de bus ou de train international

Cette astuce s’applique uniquement aux pays qui, comme le Pérou, acceptent les billets de bus et de train comme justificatifs de sortie du territoire. L’ambassade pourra te renseigner à ce sujet.

Le gros avantage c’est que ceux-ci coûtent nettement moins cher qu’un billet d’avion. La perte financière sera ainsi relativement dérisoire si tu décides de ne pas l’utiliser. Si tu es dans ce cas de figure, veille à choisir des villes de départ et d’arrivée proches de la frontière pour limiter au maximum les coûts.

En restant sur l’exemple du Pérou, un Tumbes-Guayaquil (Equateur) avec Cruz del Sur, ne me coûterait que 35 dollars. Ne choisis pas la solution la plus économique, mais plutôt la compagnie la plus réputée… histoire que les gens la reconnaissent au premier coup d’œil; ça évite les interrogations.

Fabriquer un faux billet retour

Plus répandue qu’on ne le croît, la fabrication de faux billets d’avion retour est sans doute la méthode la plus aisée pour passer outre les limitations débilo-rigides des bien-pensants qui gouvernent ce monde.

C’est assez simple à faire si tu te débrouilles un minimum avec Photoshop, Illustrator ou Word  – si c’est un billet .pdf, il te faudra utiliser Photoshop ou Illustrator, si c’est du text brut, Word est plus adapté. En gros, tu prends un ancien billet d’avion électronique que tu as reçu dans ta boîte mail, tu l’ouvres ou le copie/colle dans l’un des trois logiciels (d’autres options sont aussi possibles mais celles-ci sont les plus courantes), et tu modifies les données pour que le billet puisse être plausiblement utilisé comme billet retour!

La meilleure pratique consiste à aller sur le site de la compagnie du futur faux billet et d’utiliser les données d’un vol qui existe réellement – date, horaires, route, numéro de vol, tarifs, taxes, entre autres – pour ta contrefaçon.

S’il est peu probable que les personnes susceptibles de te demander une preuve de sortie du territoire s’aventurent dans des recherches approfondies pour s’assurer de l’authenticité du billet en consultant leur base de données – les files d’attente deviendraient bien trop lentes –, il est tout de même plus safe de trafiquer un billet de retour d’une compagnie n’appartenant pas à la même alliance que celle qui te transportera à l’aller. Exemple : Lufthansa et Swiss font partie de la même alliance (Star Alliance), du coup, pour le billet retour, utiliser Iberia (oneworld) entrainera moins de risques d’être pris la main dans le sac.

On pourrait très bien imaginer pareille pratique avec un faux billet de bus. Pour autant, je le répète, que le pays de destination accepte ce type de justificatif. Pour l’Amérique du Sud par exemple, un faux billet de bus est même plus adapté, tant les billets d’avion aller simple d’un pays à l’autre (Pérou à Chili, par exemple) sont jusqu’à trois plus chers qu’un aller-retour. Un faux aller simple pour prouver la sortie du territoire ne serait de ce fait pas du tout crédible!

Bien sûr, je n’encourage pas ce type de pratique et je ne peux t’assurer qu’elle soit infaillible.

Si le pays le permet, achète un billet de bus ou de train, quitte à ne pas l’utiliser. La perte financière sera relativement dérisoire. Si ce n’est pas le cas, et si tu as suffisamment d’économies, le coup du billet retour en remboursable est sans conteste la meilleure solution, celle que je recommande, pour jouer au funambule sur ces lois vaseuses.

Et toi, as-tu connu des mésaventures en lien avec un voyage sans billet retour? Un petit commentaire pour partager ton expérience sera très apprécié. 🙂

87 commentaires

  1. Haydée 10 mai 2015 à 20 h 07 min

    Beau travail.

    J’avais justement besoin de conseils dans ce sens, puisque je pars aux philippines au moins un an mais je n’ai pas de date de retour fixée.

    Le retour en business class est une bonne option, je me lance.
    Merci

    • Jessy Caiado 10 mai 2015 à 20 h 21 min

      Merci… content d’avoir pu t’aider à y voir plus clair 🙂

      Oui, pour les Philippines je te conseille vraiment cette option. En effet, j’ai lu sur Voyage Forum et Lonely Planet que les douaniers philippins sont particulièrement sévères à ce niveau-là.

      Bonne chance 😉

      • Sonia Cribel 5 janvier 2016 à 2 h 30 min

        Bonsoir mon mari doit aller en équateur avec notre fille de 6 ans sa coûte très cher 1500/1600 € avait vous une solution pour payer moins cher svp mon mari par avec ces papier équatorien et ma fille ces papier français merci de bien vouloir m’aide

        • Jeremy 30 novembre 2017 à 12 h 12 min

          Je sais pas si c’est trop tard pour te répondre mais le site https://onewayfly.com permet d’avoir une réservation de billet de sortie pour quelques euros. Donc pas besoin de dépenser 1500 balles pour un billet business

          • Lepront 21 décembre 2017 à 21 h 12 min

            Merci l’ami franchement au top ce site ! J’ai pas encore pris l’avion pour Lima mais la dame au téléphone très sympathique m’a confirmée que je ne pouvais pas avoir de problème à la douane péruvienne grâce à çà. Je recommande vivement ce site qui vous offre votre date de retour pour 20 euro seulement.

          • Philippe et Stéphanie 12 janvier 2018 à 21 h 05 min

            Merci pour ce partage précieux!!

    • Krishna 11 mars 2017 à 6 h 20 min

      La clarté dans la confusion, excellent, oui j’ai eu un problème avec sri lanka airlines, vol Paris Trivandrum via colombo, départ de Paris pas de problème à l’enregistrement on me remet les 2 cartes d’embarquement pour les deux vols, arrivée Colombo deux heures en transit, appel du vol pour l’Inde et on me bloque. J’ai dû acheter un billet, alors que je suis arrivé en Inde plusieurs fois avec des one-way soit directement par air India soit par d’autres Pays seul le Sri Lanka pose problème pour aller en Inde.
      Merci pour les infos, beaucoup de voyageurs viennent d’Inde au Sri Lanka pour renouveler le visa India. Même système ils achètent un billet sortie juste avant le vol avec assurance sur expédia et l’annule dès leur arrivée en Inde. Le vol dure une heure, il faut annuler moins de 24h après l’achat du billet pour quelques euros de frais

  2. Murvin 10 mai 2015 à 22 h 54 min

    Salut! Chouette article pour les voyageurs avec quelques techniques que je ne connaissais pas. Je me permets d’en rajouter une autre que j’ai utilisée: connaître qqun qui travaille dans une agence de voyage et ils peuvent sortir un billet sur leur environnement de test. C’est pro, propre et ça marche!
    À bientôt,
    Murvin

    • Jessy Caiado 10 mai 2015 à 23 h 23 min

      Salut Murvin,

      Très bonne suggestion!

      J’ajouterais qu’il n’est pas forcément nécessaire de connaître une personne travaillant dans une agence de voyage pour se procurer un tel document.

      En effet, les agences ont pour habitude de fournir des «intentions de réservation» à leurs clients pour que ceux-ci les joignent à leur demande de visa sans devoir acheter le billet (plus sûr en cas de refus!).

      J’imagine que ce document, en retirant la mention le définissant comme simple intention de réservation, pourrait être interprété comme vraie réservation par les personnes susceptibles de demander un justificatif de sortie du territoire.

  3. MICHAEL 16 mai 2015 à 21 h 02 min

    Merci Jessy pour tes conseils. Je rencontre en effet un gros problème pour planifier mon vol de retour… Un prix exhorbitant. Je vais essayer ta technique. J’espère pouvoir trouver une solution. Merci.

    • Jessy Caiado 16 mai 2015 à 21 h 10 min

      Mais de rien Michael!
      Dis m’en plus… je peux peut-être t’aider 😉

      • MICHAËL 17 mai 2015 à 20 h 45 min

        Merci, 🙂
        Je planifie mon vol pour Moscou en partant de Genève et je n’ai pas de date de retour. La compagnie Aeroflot m’assure qu’il ne rembourse pas les billets même en business et que si je veux être remboursé, ll faut que je prenne un billet Aller-Retour en Business. Pourtant, si je passe par leur site, ils disent que les billets en business sont remboursé donc je ne sais plus trop comment m’y prendre. 🙂

        • Jessy Caiado 17 mai 2015 à 21 h 15 min

          Est-ce un simple voyage aller-retour Suisse-Russie ou tu comptes traverser d’autres pays?

          – Dans le cas d’un simple aller-retour, et si tu sais déjà que tu vas rentrer sous 12 mois après la date de ton départ, demande un aller-retour flexible qui te permettra de changer la date de retour à ta guise pour autant que celle-ci reste dans la fameuse fenêtre de 12 mois.

          – Si après la Russie tu comptes te rendre dans un autre pays, j’imagine qu’un simple billet Genève-Moscou-destination X hors Russie suffira pour l’obtention du visa. Même si au final tu l’utilises pas, celui-ci pourrait malgré tout s’avérer bon marché. Exemple : Ça va me revenir moins cher de faire Lima-La Havanne-São Paulo (via Lima une nouvelle fois) qu’un simple Lima-La Havanne aller-retour.

          – Si tu penses passer plus de 12 mois uniquement en Russie. Alors il faudrait tout simplement acheter le billet aller Economy et le billet retour Business SÉPARÉMENT. En effet, si les deux billets sont sur la même réservation, il est dans la majorité des cas (pour ne pas dire tous!) impossible d’obtenir un remboursement du retour si l’aller a déjà été utilisé…

          Après il faut bien prendre le temps de lire les conditions propre à la compagnie aérienne en question.

          Demande également à l’ambassade si un billet de train ou de bus pourrait suffire comme preuve de sortie.

          Egalement, regarde du côté de Swiss pour obtenir un autre son de cloche.

          • MICHAËL 17 mai 2015 à 21 h 29 min

            Je souhaite commencer mon Trip à Mouscou rejoindre UB avec le transibérien. Traverser la Mongolie pour ensuite rejoindre la Chine (PK) et pour finir, retour à Genève. Un casse tête. 😀

            • Jessy Caiado 17 mai 2015 à 21 h 47 min

              Pas tant que ça! 😉

              Swiss a des liaisons Genève-Moscou et Zurich-Pékin.
              Du coup, dans ton cas, la meilleure solution serait de demander un billet «double open-jaw», autrement dit un billet circuit ouvert -> http://www.swiss.com/ch/fr/reserver/vol

              Pour le visa russe, regarde avec le consulat russe à Genève si le billet de transsibérien entre Moscou et Oulan-Bator suffirait comme justificatif de sortie. S’ils te disent oui, un petit appel chez Swiss pour trouver le tarif et les conditions les plus adaptées à ton voyage et l’affaire est dans le sac 😉

  4. Simon 27 mai 2015 à 11 h 18 min

    Bonjour !

    J’entreprends un voyage en Amérique du Sud cette année : un départ pour Lima en aout et un retour depuis Buenos Aeres en Novembre.

    Ma question : est-ce que lors de l’embarquement à Madrid avec Ibéria Airlines, je peux justifier ma sortie du territoire avec un billet Buenos Aeres – Paris, 3 mois plus tard ?

    Cordialement

    Simon

    • Jessy Caiado 27 mai 2015 à 11 h 45 min

      Bonjour Simon,

      En théorie, si l’on s’en tient purement aux écrits officiels péruviens, il te faudrait au moins un billet de bus prouvant ton départ du Pérou pour un autre pays.

      Après, en pratique, ça ne devrait pas poser de problème, autant pour Iberia que pour l’agent d’immigration à Lima. Surtout si les deux vols figurent sur la même réservation!

      Malheureusement, même si je suis très optimiste, je ne peux t’assurer à 100% que ça passera. Envoie un email à Iberia afin qu’ils te confirment, ou non, la chose par écrit (très important pour leur renvoyer la responsabilité si tu as un souci).

      Bon voyage 🙂

  5. Vincent 30 juin 2015 à 0 h 50 min

    Bonjour Jessy, 🙂

    Intéressant ton article ! J’ai également souvent remarqué qu’il est souvent moins cher d’acheter un billet aller-retour plutôt qu’un billet simple.

    Pour voyager entre la France et le Canada, pas vraiment d’autres choix !

    Après, il y a aussi le voyage en bus. C’est pas mal pour pouvoir prouver son retour quand la destination de départ et d’arrivée le permettent. Ça évite d’avancer trop d’argent dans certains cas…

    A Bientôt !

    Vincent

    • Jessy Caiado 30 juin 2015 à 8 h 27 min

      Salut Vincent!

      Merci pour ta réaction.

      En ce qui concerne ta première affirmation, cela dépend des routes, de la saison, du jour de la semaine et de la durée totale du voyage. C’est peut-être le cas pour un voyage classique de quelques semaines entre la France et le Canada, mais la tarification des billets d’avion et si complexe qu’il est difficile d’établir des règles. A cette complexité s’ajoutent des algorithmes basés sur de nombreux facteurs qui agissent en «live» sur le marché. Ça fait beaucoup d’inconnues! Il y a des tendances, c’est vrai, mais qui dit tendances, dit contre-tendances. Et c’est sur celles-ci que les voyageurs doivent jouer pour obtenir des vols aux meilleurs tarifs.

      A bientôt 🙂

    • ludo 18 septembre 2015 à 19 h 31 min

      Salut,

      Je pars en Novembre depuis Paris vers Montréal avec un aller simple. Je n’ai pas pris d’aller retour car je pars en road trip pendant 13 mois. Mon idée est de rester un mois à Montreal puis 15 jours aux usa, revenir à montreal jusqu’à fin février puis partir jusqu’en juin en amerique latine puis revenir au canada de juillet à novembre. Du coup , est ce que si je présente mes billets de bus pour trip canada/usa cela suffit? Faut il que je parle et que je prouve pour Canada/amerique latine? Si on m’accorde 6 mois en arrivant , je pars 15 jours aux usa, est ce qu’à mon retour au canada j’aurais encore droit à 6 mois? idem quand je rentrerais au canada depuis amerique latine?
      merci

  6. benzino 25 juillet 2015 à 18 h 04 min

    Bonjour

    Ma fille souhaite partir 4 mois en amerique latine arrive et argentine et repartir du perou ou de cuba.
    Elle ne veux prendre aucun billet de retour car elle ne sait pas comment va ce derouler excatement son voyage .
    Est ce qu avec l entrée en argentine le billet retour est obligatoire ou juste conseillé?
    Merci beucoup pour votre reponse.

    • Jessy Caiado 26 juillet 2015 à 0 h 07 min

      Bonjour Benzino,

      Merci pour l’intérêt porté à cet article.

      En ce qui concerne votre question, la situation en Argentine est similaire à celle présentée dans l’article avec le Pérou. La compagnie aérienne pourrait demander une preuve de retour à l’embarquement, mais en pratique, il y a peu de chances que cela se passe.
      Si vous souhaitez tout de même assurer le coup à 100%, vous pourriez par exemple acheter un billet peu onéreux à destination de Montevideo (avion ou ferry) que vous vous feriez rembourser ensuite.

      J’espère vous avoir aidé… n’hésitez pas si vous avez d’autres questions! 🙂

  7. Marie 16 août 2015 à 15 h 04 min

    Merci pour les infos sur ton blog.
    Je pars avec mon copain en Amérique du Sud pendant 7-8 mois. L’idée est de faire plusieurs pays. Le premier est le Brésil. Nous avons déjà nos billets, uniquement aller Francfort – Rio…c’était plus avantageux. Penses-tu qu’il faudrait que nous prenions un billet retour avec une carte gold afin de pouvoir se le faire rembourser? En même temps comme c’est un circuit (Brésil, Paraguay, Urugay, Argentine, Chili, Pérou, Bolivie, Equateur), difficile de prendre un retour sans savoir exactement où nous serons! Bref, qu’en penses-tu?
    Merci d’avance.

    • Jessy Caiado 16 août 2015 à 15 h 23 min

      Salut Marie! Quelle excellente idée de découvrir l’Amérique du Sud.

      Comme je l’ai déjà dit, en théorie, il faudrait effectivement avoir une preuve de sortie du territoire brésilien à votre arrivée à Rio. En pratique par contre, les choses sont bien différentes. Personnellement on ne m’a jamais demandé aucune preuve, et c’est le cas de nombreux voyageurs. Néanmoins, si vous tombez sur un douanier un peu plus chiant que les autres ou qui n’aime pas votre tête, il serait en droit de vous refuser l’entrée. Idéalement, réservez un billet de bus que vous allez réellement utiliser au départ du Brésil vers le second pays de votre voyage. Pour acheter des billets de bus online en avance sans CPF (numéro de registre fiscal brésilien), il faut passer par des sites comme netviagem, par exemple.

      Quant à la carte gold, elle permet uniquement qu’on vous rembourse le billet en cas de maladie, accident, grossesse ou autre événement majeur qui vous OBLIGE à renoncer à votre voyage.

      Si j’étais vous, je contacterais Lufthansa, qui possède une liaison Quito-Francfort pour leur demander combien coûterait un billet avec date «ouverte»/«flexible». Ainsi, vous aurez déjà votre billet payé et vous n’aurez plus qu’à réserver votre place dans l’avion quelques jours voire semaines avant le départ, au jour qui vous convient le mieux.

  8. Soraya 31 août 2015 à 18 h 18 min

    Tu n’aurais pas pu citer de meilleurs exemples.
    Je pars justement dans quelques semaine au Perou pour 6 moins et voulais par la suite aller en equateur! Alors … MERCI POUR TOUT!!

  9. Baptiste 4 septembre 2015 à 10 h 28 min

    Salut Jessy merci pour cet article !
    On part ma copine et moi au Costa Rica et maintenant il demande un aller-retour…
    Du coup on a le billet aller mais pas le retour….
    Dans le site go-voyage il demande un justificatif pour annulé un billet, quel justificatif utilise tu pour l’annuler ??
    De plus, faut-il prendre une assurance pour le buisness class pour se le faire rembrouser ?
    Merci de ton aide a++

    • Jessy Caiado 4 septembre 2015 à 14 h 57 min

      Salut Baptiste! 🙂

      Le Costa Rica, quelle bonne idée! Il fait partie des pays que je souhaite absolument visiter un jour.

      Je ne suis pas sûr d’avoir saisi l’intégralité de ton problème. J’ai besoin de plus de détails pour t’aider plus efficacement. Quand partez-vous? Une autre destination après le Costa Rica? Bref, dis-m’en plus sur ton itinéraire et ce que tu souhaites accomplir avec ces billets.

      Quant au remboursement du billet, pas besoin d’assurance. Il faut juste bien faire attention aux conditions liées avant l’achat de celui-ci. Si tu vois «annulation/remboursement sans frais», tu peux y aller les yeux fermés.

      Je ne connais pas Go Voyages (que de nom disons) mais je recommande de réserver ses billets directement auprès des compagnies. Go Voyages comme eBookers, eDreams ou d’autres sont des intermédiaires inutiles qui compliquent généralement les choses dès que le client souhaite effectuer un quelconque changement.

      J’attends tes précisions pour t’en dire plus 😉

      • Baptiste 7 septembre 2015 à 12 h 23 min

        Salut Jessy,
        Alors on part le 1 décembre, on a déjà les billets aller, mais on a toujours pas de billet de sortie du Costa Rica, on aimerais bien aller au Nicaragua après.
        Du coup on pense acheter un billet pour le Nicaragua comme ca personne nous embêtera a l’embarquement et a la douane ! Mais bon c’est dommage ca nous coutera plus chère que d’y aller en bus.
        Que ferais tu a notre place ?
        Merci
        a+

        • Jessy Caiado 10 septembre 2015 à 18 h 52 min

          Baptiste,

          Si c’est techniquement possible, achetez déjà vos deux billets de bus, ils suffiront comme preuve de sortie du territoire costaricien. Sinon, achetez deux billets d’avion 100% remboursables retour, ou Costa Rica -> Nicaragua et faites-les vous rembourser par la suite (le Costa Rica -> Nicaragua sera sans doute moins cher). En somme, dans l’absolu, pas besoin de payer un billet d’avion Costa Rica -> Nicaragua pour prouver votre désir de quitter le territoire.

          D’autres questions? 🙂

  10. Axelle 21 octobre 2015 à 12 h 46 min

    Hey Jessy,
    T’assure grave de publier des supers plans comme ça!! Ca faisait un moment que ca me turlupinait cette histoire en effet… Seulement, j’ai eu pas mal de soucis en Amérique Latine pour me fournir des preuves de sortie par terre/mer quand j’entre par les airs (sauf Argentine) car je n’ai pas trouvé de compagnies de bus vendant en ligne. Prochaine destination les Caraibes et l’Amerique centrale…. Des suggestions, anyone?
    Euh… ton plan du billet retour trafiqué là, j’imagine que pour les pays extra-rigides type USA c’est pas recommandé du tout…?
    Merci,
    axelle

  11. gomer botulu 25 octobre 2015 à 8 h 52 min

    gomer botulu
    Salut,

    Je pars en Novembre depuis canada vers Montréal sans billet. Je n’ai pas pris d’aller retour car je pars pour faire mes étude supérieure(université) . Mon idée est d’étudié même un mois à Montréal,

  12. Anaïs 26 octobre 2015 à 12 h 59 min

    Hello Jessy! Tout d’abord, bravo pour ton blog qui regorge de précieux conseils et d’astuces pour voyager 🙂 Je suis actuellement en préparation d’un TDM d’ici quelques mois. Au début de ma réflexion, je souhaitais acheter un billet TDM auprès de Travel Nation ou Zip World. Mais, je pencherai plutôt pour prendre des billets d’avion au fur et à mesure. J’essaie de me renseigner au maximum sur les avantages et les inconvénients de cette méthode. Une question me trotte dans la tête : le billet de retour / titre de sortie du (dernier ?) pays. J’ai lu avec attention ton article mais je souhaiterai savoir si tu me conseilles d’acheter un billet en business class pour le DERNIER pays ou pour chaque pays d’arrivée (si cela pose problème au service de l’immigration) ? Mon itinéraire serait le suivant : France – Islande – Canada // USA (New York puis la Californie et le Nevada) – Nouvelle Zélande – Australie – Indonésie – Thaïlande.
    Penses-tu que ces pays demandent obligatoirement un titre de sortie ? Crois-tu qu’un billet de retour en France (depuis la Thaïlande) serait suffisant pour entrer dans chaque pays au fur et à mesure du voyage ?
    Je te remercie d’avance pour ta réponse, bonne continuation à toi 🙂
    Anaïs

    • Jessy Caiado 30 octobre 2015 à 1 h 35 min

      Salut Anaïs,

      Merci pour ton commentaire – vraiment content que mon blog ait pu t’aider!
      Je n’ai jamais vraiment pris le temps d’explorer les offres de billets TDM mais j’ai souvent lu que c’était plutôt avantageux financièrement. Mais c’est vrai que niveau flexibilité c’est peut-être pas l’idéal. Ça, c’est à toi d’en juger.

      Je vais commencer par répondre à cette question : «Crois-tu qu’un billet de retour en France (depuis la Thaïlande) serait suffisant pour entrer dans chaque pays au fur et à mesure du voyage ?»
      Officiellement, non. Si l’immigration de l’une de tes destinations «intermédiaires» décide de te faire c****, ils sont dans leur plein droit. Après, en pratique, il se peut que ça suffise. Ça suffit souvent même, mais parfois pas. J’ai passé pas mal de temps à épier les forums de voyageurs et il y a vraiment toutes sortes d’expériences. Si tu as l’âme d’une aventurière, tente, et tu verras bien. Mais si tu veux éviter les mauvaises surprises, je te déconseille cette option.

      «L’idéal» serait d’avoir à chaque fois un billet d’avance en ta possession. Exemple : lorsque tu quittes le Canada pour les USA, déjà posséder ton billet USA-Nouvelle Zélande, celui que tu vas réellement utiliser. Si cette option ne te convient pas trop, tu peux toujours acheter un billet 100% remboursable des USA à un autre pays avant ton arrivée sur le sol américain et répéter l’opération pour chaque destination. Attention quand même, certaines compagnies peuvent prendre plusieurs semaines à te rembourser… risque de te retrouver à sec!

      Enfin pour la dernière partie, lorsque tu vas voyager d’Indonésie en Thaïlande. Soit tu as déjà ton billet Thaïlande-France et c’est tout bon (je vais y revenir), soit, là encore, tu pourrais acheter un billet 100% remboursable vers un autre pays.

      Pour le billet de retour en France, tu pourrais par exemple acheter un billet Air France open-jaw Paris-Reykjavik–Bangkok-Paris avec retour ouvert pendant 12 mois. Autrement dit, dès la date de ton départ de Paris pour Reyjkavik, tu aurais 12 mois, à la date que tu veux (lis bien les conditions quand même), pour utiliser ton Bangkok-Paris. Il n’y a pas forcément besoin que ce soit la même compagnie pour les deux vols, souvent ça marche aussi avec des compagnies de la même alliance. Après il faut voir si ça te convient au niveau financier!

      N’hésite pas si tu as d’autres questions 🙂

  13. Hugo 11 novembre 2015 à 15 h 21 min

    Salut Jessy,

    Tout d’abord félicitation pour ton article et ce blog !

    Je pars étudier 6 mois au Mexique (Ensenada près de la frontière de Tijuana-San Diego) à partir de Janvier, seul hic, je compte bien rester sur le continent un moment avant de rentrer à la fin de ces 6 mois.
    Ne voulant donc pas prendre un billet de retour (et préférant éviter pour l’instant le billet en classe affaire) et voulant m’arrêter une semaine à Cancun pour me diriger vers les temples mayas (et faire un break avant la reprise des cours :p ) j’aimerais par la suite remonter du Mexique vers le canada par la voie terrestre sous forme de roadtrip/trek/pouce (via le PCT notamment) afin d’avoir le temps de voir tout ce qui m’intéresse.

    Cependant je ne trouve aucune infos sur la validité d’un billet terrestre comme sortie du territoire et l’ambassade ne me répond pas pour le moment (2 semaines), aurait tu des informations à me communiqué ?

    Je suis pas très fort avec l’administratif et il y a tellement d’information différentes qu’à chaque fois que je pense avoir trouvé une solution, un nouveau forum me ramène à mon point de départ 🙂

    Je te remercie d’avance pour ton aide et te souhaite bonne continuation pour la suite !!

    Hugo

  14. Goron 15 novembre 2015 à 17 h 38 min

    Salut!
    Merci pour toutes ces infos!
    Je pars au Pérou en Janvier, pas de billet retour pour le moment, pour toi c’est vraiment suffisant un billet de bus justifiant la sortie du territoire? Si oui quel site tu me recommandes pour le prendre (pour aller en Bolivie) ? Merci beaucoup!
    Alizée

    • Jessy Caiado 15 novembre 2015 à 22 h 37 min

      Salut Alizée!

      Oui, c’est suffisant pour le Pérou. La meilleure compagnie de bus au Pérou, et celle que tout le monde connaît c’est Cruz del Sur. Malheureusement, ils ne vont pas en Bolivie. Mais si tu veux juste un billet pour prouver ta sortie (billet que tu ne vas pas utiliser, donc) alors, prends en un auprès de Cruz del Sur en direction de l’Equateur ou du Chili.

      Sinon, je ne saurais te recommander une compagnie pour la Bolivie en particulier, n’ayant aucune expérience personnelle à mon actif pour le moment.

      Bon voyage! 🙂

  15. Goron 16 novembre 2015 à 15 h 58 min

    Merci beaucoup! Tu me conseilles quelle ville de départ au Pérou et quelle ville d’arrivée au Chili pour un tarif pas trop élevé mais tout de même crédible auprès des autorités (car billet probablement non utilisé…) ?
    Encore merci pour toutes ces infos et surtout cette possibilité d’échanger!

    Alizée

  16. Andrea 18 novembre 2015 à 14 h 27 min

    Salut Jessy, ton site donne de l’espoir !
    je m’apprête à partir au Bresil pour voyager un mois avec des amis, et quand eux s’en retourneront à la france, je compte voyager en amérique latine, alors la question est : Le bresil impose-t-il une preuve quant au fait de quitter le pays ? ( je compte rester moins de trois mois dans chaque pays ù je vais aller ) j’ai cherché et j’avoue avoir plus ou moins trouvé, c’est pas très clair ou alors pas du tout mentionné sur les sites officiels…
    Et peut etre pourra tu m’éclairer sur une autre question… mon passeport expire fin juillet, et je veux partir fin janvier, alors c’est pile poil pour le départ mais j’imagine que je n’aurais pas d’autre choix que de revenir avant la date d’expiration? si je reste plus je risque quoi?

    • Jessy Caiado 19 novembre 2015 à 0 h 23 min

      Salut Andrea.

      Une preuve de sortie du territoire est en théorie nécessaire. Un billet d’avion ou de bus vers un autre pays, donc. Après, en pratique, il est possible qu’on ne te demande aucune preuve. Deux moments critiques: lors du check-in en France, puis au contrôle de douane au Brésil. Perso on ne m’a jamais rien demandé à la douane, mais au check-in, oui.

      En ce qui concerne ton passeport, je te conseille de le renouveler avant ton départ pour éviter tout problème. Ça devrait être bon pour le premier voyage de la France au Brésil, mais ensuite tu seras dans l’obligation de le renouveler auprès de la représentation française au Brésil pour pouvoir voyager vers un autre pays. Cela te coûtera plus cher et sera très certainement plus fastidieux qu’en France.

      Bon voyage! 🙂

  17. François 21 novembre 2015 à 20 h 46 min

    Salut Jesse!
    Merci au temps que tu passes pour aider les voyageurs. J’ai un aller simple pour le Brésil en janvier et je cherche un billet retour que je me ferai rembourser mais je ne trouve aucune info nulle part sur internet concernant les remboursements, également en business class… Aurais tu un exemple de compagnie d’avion qui fait Brésil-France et qui indique clairement que le billet est remboursable? A moins qu’un billet de bus soit suffisant mais j’essaie d’avoir les infos auprès de l’ambassade et consulat que je n’arrive pas à contacte :-/… Merci d’avance

  18. Cebe 28 décembre 2015 à 8 h 04 min

    Salut!

    Je me pose la meme question que Francois: peux tu donner des noms de compagnies (quelle que soit la region du monde concernee) qui pratiquent le remboursement integral du billet d’avion A/R. En effet, tu proposes cette solution mais tu ne vas pas plus loin dans les explications et il semble qu’il faille etre attentif a de nombreux points sur les conditions de remboursement (quelles raisons d’annulation sont acceptees, quelles exclusions, quels delais, quel frais retenus (les fameux “frais de dossiers”, …)).

    Merci!

    Cebe

    • Jessy Caiado 28 décembre 2015 à 21 h 37 min

      Salut Cebe!

      Il y a des centaines de compagnies. La majorité proposent des billets 100% remboursables. Je dis la majorité et pas la totalité car je ne possède aucune base de données pour l’affirmer. Comme je le dis dans l’article «La meilleure chose à faire : contacter directement la compagnie et demander le billet remboursable sans frais le moins cher disponible. Au final, peu importe la classe de billet.». Donc tu regardes quelles compagnies desservent l’origine et la destination de ton voyage, tu prends ton téléphone et leur posent les questions nécessaires (prix et conditions).

      Je pense que mon article est suffisamment complet. Il suffit d’être un minimum débrouillard pour appliquer «mes» conseils à sa situation. Tu comprendras que je ne suis pas une agence de voyage et que je ne peux traiter chaque cas de A à Z dans son moindre détail!

  19. Aline&Fred 8 janvier 2016 à 16 h 00 min

    Bonjour Jessy!

    Ton article est très intéressant! Nous nous expatrions au Canada (Yukon) à la fin de l’année, deux adultes et deux chiens. Comme c’est une expatriation, nous ne souhaitons évidemment pas payer pour un billet de retour vu que nous ne sommes pas censés revenir en Suisse, ou du moins pas avant quelques années 🙂 Cependant, les prix aller simple sont exorbitants! J’obtiens plus de CHF 4’000.- pour deux en classe Economy, sans compter les taxes que nous devrons payer pour les chiens..de plus, nous sommes obligés de voler avec AirCanada, seule compagnie qui accepte les animaux. Ton astuce de prendre un billet aller-retour avec retour business est très maligne, mais est-ce qu’on doit attendre un certain délai avant d’annuler notre vol retour pour se faire rembourser? Ou est-ce qu’on peut directement aller à l’agence en arrivant au Canada? As-tu constaté des restrictions ou des conditions pour le remboursement de ces billets? Car c’est étrange car de cette manière, ils ne peuvent pas contrôler les touristes qui resteraient in eternam dans le pays, right?
    Merci d’avance pour tes précisions!

    • Jessy Caiado 16 janvier 2016 à 21 h 24 min

      Aline et Fred,

      Pour certaines routes, un aller simple coûte plus cher qu’un aller-retour. Je suppose que c’est le cas avec Air Canada puisque je me rappelle avoir voyagé avec Air Transat de Bâle à Montréal pour un peu plus de CHF 1000 aller-retour. Dans votre cas, je pense que la meilleure option est d’acheter un aller-retour en Economy et de «jeter à la poubelle» le retour.

  20. Clemence 11 janvier 2016 à 11 h 02 min

    Merci pour les bons conseils !
    Je n’avais même pas penser à ta solution numéro 1. Je pars en Asie centrale/sud-est/Australie NZ pour la prochaine année et ces histoires de preuves sont bien plus compliquées qu’en Amérique du Sud (je viens d’y passer 315 jours).
    En revanche une petite petite erreur s’est glissée : il s’agit de 1$ (et non sol) par jour de plus au Pérou. J’ai du en payer 28 🙂
    Enfin pour les compagnies aériennes, LAN ne m’a pas agacé mais une compagnie, qui m’a agacé à chaque fois, de Montréal à Montevideo ou bien de Quito à Pointe-à-Pitre, c’est COPA Airlines, quand il y a une escale au Panama. Cette compagnie demande à chaque fois puisqu’ils ne peuvent valider un check-in sans la preuve.
    J’ai sué ! Mais j’ai complimenté la madame, j’ai dit “oui j’ai une preuve”, elle a fait partir mon bagage. Ensuite elle ne pouvait faire Finir la transaction alors elle m’a demandé ma preuve. Elle a vu que mon billet était de Bogota-Paris… et non Quito-Paris. Mais mon bagage étant déjà partit une collègue lui a dit d’écrire que j’allais prendre un bus de Quito à Bogota…
    Bref, ils veulent juste bien nous faire ch*** 😀

    • Jessy Caiado 16 janvier 2016 à 17 h 15 min

      Salut Clemence,

      Merci d’avoir pointé la petite coquille vis-à-vis du Pérou, c’est corrigé 🙂
      C’est marrant, je reviens tout juste de Cuba avec Copa Air justement. Lors du check-in ils m’ont aussi demandé une preuve de sortie du territoire péruvien. Bon, j’avais tout ce qui fallait (pour de vrai)!

      Mis à part ce bref détail, c’est une compagnie aérienne que je déconseille et avec laquelle je ne voyagerai plus jamais. Lors de l’achat du visa cubain à l’aéroport de Panama (escale), je n’avais qu’un billet de $100 USD pour en acheter deux à $20 USD pièce. J’ai dû changer au Travelex la plus petite somme possible en euros (10) pour le casser parce que cette PUTAIN (oui oui!) de compagnie est incapable d’avoir $60 en monnaie pour vendre ses visas. Avions peu comfortables, sans écrans…

  21. Leydet Thomas 11 janvier 2016 à 18 h 22 min

    Bonjour Jessy,

    Tout d’abord merci pour tous tes conseils bien pratique et de faire partager ton expérience aux autres !
    Pour ma part je prépare un voyage qui devrait durer 15 mois environ où ma première destination serait la Thailande en avion puis j’aimerais me déplacer au Laos, Cambodge puis Vietnam (environ 1 mois chacun) avant de poursuivre en Indonésie, en Australie puis en Nouvelle-Zelande!
    Ma question porte sur l’Asie après avoir appelé l’ambassade de Thailande ils m’ont confirmer que j’avais besoin d’un billet d’avion prouvant que je quitterai le territoire thailandais dans les 30 jours mais si je leur montre un billet acheté séparément que je me fait rembourser par la suite est-ce que je peux globetrotter tranquillement au Laos puis Vietnam et Cambodge et revenir en Thailande pour quitter l’Asie direction l’Indonésie sans éveiller les soupçons?

    • Jessy Caiado 16 janvier 2016 à 17 h 07 min

      Salut Thomas,

      Oui, aucune soucis vis-à-vis de la Thaïlande. Les services d’immigration ne gardent pas les détails de ton billet retour dans leurs système. Par contre, les pays suivant pourraient eux aussi te demander des preuves de sortie du territoire si tu arrives par avion. Généralement, pas de soucis en bus!

  22. Alexandre 16 janvier 2016 à 16 h 48 min

    Salut Jessy, 

    Quel boulot! Bravo! Très intéressant et super pratique 😉

    Je veux faire un voyage, sac au dos, de l’Alaska jusqu’à Ushuaia. Ce serait un voyage de 9 à 11 mois.

    Je pense prendre un vol aller-retour.
    L’aller: Genève – Anchorage mi avril et le retour: Phoenix – Genève pour mi juillet, ce qui respecte les 90 jours de tourisme sur territoire des USA. (Je vais partir sans visa et remplir le fameux formulaire ESTA.)

    Après avoir visiter l’Alaska, je vais descendre sur le Canada. Apres la visite du Canada je vais continuer à descendre et me retrouver de nouveau sur le territoire des USA. Bien entendu je ne vais pas prendre l’avion à Phoenix, mais bien continuer à descendre et passer la frontière Mexicaine, etc etc … jusqu’à Ushuaia.

    Penses tu que cela soit une bonne stratégie? Ou est-ce que je risque d’être embêter à la frontière USA/Mexique?

    D’avance, un grand merci pour ta future réponse.

    • Jessy Caiado 16 janvier 2016 à 17 h 00 min

      Salut Alexandre,

      Content de voir que mon article t’a aidé dans ta réflexion! 🙂

      Généralement (et c’est quelque chose d’ultra illogique), il est plus facile de passer une frontière terrestre qu’aérienne. D’expérience personnelle, les seules personnes m’ayant demandé un justificatif de retour sont les employés LAN (à Madrid) et Copa (à La Havane) au moment du check-in. Les agents d’immigration aux aéroports posent quelques questions, mais ne m’ont jamais demandé de preuve. Et lors du passage d’une frontière terrestre, c’est à chaque fois passé «comme une lettre à la poste». De ce que j’ai pu lire en ligne, on retrouve cette tendance avec la grande majorité des voyageurs.

      Donc oui, je pense que tu as une bonne stratégie et que ton passage au Mexique ne devrait pas poser de problème. Essaie quand même d’avoir un pseudo-itinéraire imprimé sur une feuille pour appuyer tes paroles si tu tombes sur un emmerdeur!

      Bon voyage 🙂

  23. jessica 20 janvier 2016 à 4 h 39 min

    salut salut,
    je suis au costa rica et part pour deux semaine a cuba aller retour san jose cuba avec comme agence cubana. pour pouvoir reprendre l’avion a cuba pour costa rica je pense qu’il vont me demander une sorti du territoire. j’ai un faux billet panama geneve bien fait vu qu’une amie d’une agence me le fait je prend le risque et si une sorti d’un autre pays vers mon pays de residence ou mieux vaut que je prenne un ticket de bus san jose bocas ou changinola?
    les billet de bus peuvent s’acheter sur internet?

    • Jessy Caiado 21 janvier 2016 à 18 h 27 min

      Salut,

      Le faux Panama-Genève devrait suffire pour la sortie de Cuba et l’entrée au Costa Rica.
      Pour la suite de ton voyage, si tu passes une frontière terrestre (et non via un aéroport) pas besoin de justificatif en général.

  24. Fabien 1 février 2016 à 19 h 00 min

    Salut Jessy,
    Tout d’abord merci pour l’idée de ce blog, que de bonnes infos!
    Pour ma part, départ d’ici un mois pour le Brésil depuis Paris, en passant par Francfort pour arriver à Salvador de Bahia.
    Comme je ne sais pas encore pour combien de temps je pars en voyage (certainement une petite année), je n’ai pris qu’un aller (avec la compagnie Condor). Pour les avoir contacté, ils me conseillent fortement de fournir à l’embarquement à Paris une preuve de sortie de territoire (billet de transit par exemple) avant l’expiration de mon visa, soit 90 jours. Il est certain que j’aurai quitté le Brésil avant cette échéance, je pensais opter pour un billet de bus, moins onéreux qu’un billet d’avion aller simple. Mais seulement… je cherche en vain un site internet où il serait possible d’acheter un billet de bus prouvant que je vais bel et bien quitter le pays! Aurais-tu des pistes à me donner? Si je peux me servir de ce billet, encore mieux 😉

  25. Alex 1 février 2016 à 21 h 11 min

    Salut,

    J’ai entendu parler de ca mais je n ai pas teste: flightonward

    J’ai le même souci, j’ai un billet simple pour Singapour fin février et je pense prendre un billet Kuala limpur – Phuket 3 semaines après (via une autre compagnie aérienne), Je me demande si, dans ce cas, ca marche de montrer seulement ce billet d’avion. Tu as une idée?

  26. Fabien 5 février 2016 à 17 h 51 min

    Salut Alex,
    C’est vrai que pour Singapour, considérée comme une cité-Etat, peut aussi te demander des comptes.
    Tu ne pourrais pas acheter un billet (de bus si possible) te faisant sortir de Singapour pour Kuala Limpur? Au moins, tu serais en règle partout et pour toutes les compagnies.
    J’ai contacté le site flightonward, dans l’absolu, c’est le site parfait et exactement ce qu’il nous faut. A voir leur réponse. J’ai aussi sondé sur les réseaux sociaux si certains connaissaient… A bientôt

  27. carrusca 23 février 2016 à 3 h 56 min

    Bonjour et merci pour ton travail. Malheureusement, je découvre ton blog après coup. En effet, dimanche 21 février, je me présente au comptoir de sri lanka airways à Colombo pour un vol sec Hanoï. Refus de m’enregistrer et obligation d’acheter dans l’urgence extrême un ticket Saigon, Phnom Pen.
    Dont je n’ai nul besoin et qui n’est pas remboursable

  28. Nano de Nantes 28 février 2016 à 23 h 29 min

    Salut Jessy,
    Je me joins à tous tes admirateurs pour te remercier de ce blog si utile !
    Voilà ce qui m’amène. J’ai un billet Paris-Frankfort-Rio aller simple par Lufthansa & Condor. Ensuite, je passe une semaine environ à Rio pour préparer et avitailler un voilier que je dois convoyer avec un copain français propriétaire du voilier et résident au Brésil (trajet Rio – Marseille via les Açores).
    1) Penses-tu qu’une attestation du copain certifiant le voyage retour par mer soit de nature à convaincre un uniforme de la Lufthansa ? (… j’en doute)
    2) Si je demande au copain de m’envoyer par la poste un billet de bus Rio-Montevideo ou Rio-Buenos Aires ou encore Rio-Asuncion, ça ferait l’affaire ? Un billet daté même s’il était non-nominatif ??
    Merci pour tes conseils

    • Fabien 28 mars 2016 à 15 h 49 min

      Salut Nano, j’espère être dans les temps! J’ai volé récemment avec Lufthanhsa et Condor pour un vol simple Paris-Francfurt-Salvador. La liaison Paris-Francfurt était assurée par Lufthansa et Francfurt-Salvador par Condor.
      A mon enregistrement à Paris, la personne de Lufthansa m’a demandé une preuve de sortie de territoire. Une amie brésilienne m’avait acheté un billet de bus annulable Sao Paulo – Buenos Aires sur le site http://www.guichevirtual.com.br. Le billet était bien sûr à mon nom.
      Billet tout à fait officiel, c’est passé comme une lettre à La Poste. Elle a pu le faire annuler ensuite, une fois arrivé au Brésil. On ne m’a rien demandé à mon arrivée au Brésil, juste à Paris, ce qui confirme ce que j’avais pu lire sur différents forums.
      A bientôt,

  29. MICHELON GUY 30 mars 2016 à 7 h 20 min

    SUPER TON BLOG
    MON PROBLEME NOUS ENTAMONS UN VOYAGE EN CAMPING CAR DEPART DE COLOMBIE OU MON VEHICULE ARRIVE EN CONTENEUR APRES EQUATEUR PEROU…….
    J AI DONC PRIS DES BILLETS ALLER SIMPLE LYON FRANCFORT( LUFT)FRANCFORT SAINT DOMINGUE/PANAMA ‘CONDOR) PANAMA/CARTHAGENE (copa airlines) mais ils une note sur le billet m averti un billet retour/de transit doit etre presente sinon refus d entree dans la zone de destination
    comment solutionner ce probleme

  30. perez 31 mars 2016 à 21 h 12 min

    bonjour et merci pour les infos !! Dans mon cas je suis perdue je pars pour 12 mois a st martin antilles francaises en aout avec mes 2 enfants mais il faudrai que j achete mes billets des maintenant pour eviter la hausse des prix ! seulement d’aprés ce que j’ai trouvé comme info si je les achetes maintenant exemple le 15 avril 2016 ils ne seront valable que jusqu’au 15 avril 2017! la date de validité de 12 mois commence le jour d’achat des billets ou le jour de départ du vol ?? si c’est bien à la date d’achat comment puis je faire ??

  31. Julie 7 avril 2016 à 7 h 36 min

    Bonjour,

    Actuellement en Australie, je prévois de rentrer en Belgique le temps de deux semaines en octobre avant de repartir pour la Thaïlande – Bali – Fiji – Philippines – nouvelle Zélande (WHV pour ce dernier). Ma question est : puis-je prendre uniquement des aller simples pour ces destinations ? Par exemple pour la Thaïlande, est ce que le visa me permettrait une sécurité puisque je compte rester plus de 30 jours ?

    Aussi, faut-il une justification plausible pour se faire rembourser un vol en business class?

    Merci d’avance pour votre réponse,
    Julie

  32. enzo 1 juillet 2016 à 18 h 03 min

    bonjour je pars quelques temps en ukraine je sais pas du tout si le retour du billet est primordial pour passer le check -in pour aller.

    Merci d’avance 🙂 Enzo

  33. CLABERN 5 juillet 2016 à 12 h 35 min

    Bonjour, Merci pour ce billet…

    Sur la TAP Portugal, un aller simple vers le Maroc au départ de Paris est moins chère (surtout en cette période de vacances), mais avec une escale à Lisbonne… sauf qu’à l’enregistrement, la sympathique hôtesse d’escale sans le moindre sourire, vous demande votre billet de RETOUR !

    A moins d’avoir un bras pour acheter un billet remboursable sans frais, ma solution fut le vrai faux billet.

    En gros je réserve un billet avec option d’achat sous 24h. Royal Air Maroc, Air France pratique cette option (gratuite sur mobile ou payante sur le site Internet pour Air France). Pour Royal Air Maroc, il faut prendre l’option gratuite paiement en espèces (concerne les marocains uniquement, mais même français, ça passe).

    Une fois validé, vous avez une vraie réservation, avec un numéro dit AMADEUS (la base de données des réservations) consultable le cas échéant par les compagnies. Il suffit ensuite de modifier le courriel reçu, de paiement en attente, à paiement confirmé, et tout un tas d’autres paramètres pour que cette réservation soit vrai (faux numéro d’autorisation de paiement…).

    Dans mon cas, la simple présentation de cette réservation a suffit à passer la difficulté du voyage sans billet de retour !

    Pourquoi devrait on nous imposer un billet retour ??

    Bon courage et bon vol !

  34. Christophe 24 juillet 2016 à 10 h 24 min

    Merci Frangine

    Moi Je is en inde et je compte rentrer dans Mon pays d’origine pour la procedure de visa et y revenir.
    Je prends toujours 1 visa de 1 an.
    Je veux exactmnt savoir si avec un visa de 1 an je peux me permettra de prendre un aller simple ou un aller-retour.
    Si il exige un aller retour j’a la possibilité de prendre un billet d’avion Sur le srilanka comme preuve. Vu que entre mon pays et le sri Lanka ya pas de visa.

    Stp tien moi informer

  35. titi 17 août 2016 à 21 h 29 min

    Pour l’Inde, on m’a déjà demandé lors d’une escale en Turquie le fameux billet retour, je remercie encore l’impatience des gens dans la longue file d’attente derrière nous qui je pense a beaucoup joué sur le laxisme de l’hôtesse d’accueil qui nous a finalement laissé passé.
    Pour l’Amérique Latine je n’ai jamais eu de souci.

  36. Christophe 18 août 2016 à 13 h 06 min

    Bonjour,
    Nous faisons actuellement le tour du monde, voici un retour d’expérience récent.
    Pour Paris-Téhéran sur Pegasus on nous a demandé un billet de sortie à l’embarquement et à l’arrivée pour le visa.
    Pour le vol Chiraz (Iran)-Dubai sur Air Arabia on nous a rien demandé, ni à l’embarquement, ni à l’arrivée à Dubai. Pour le vol Dubai-Colombo sur Quatar Airways on nous a demandé le billet de sortie du Sri-Lanka (j’avais un billet pour l’Inde) et ils ont discuté entre eux 15′ pour savoir si compte tenu de l’absence de visa pour l’Inde tout ceci était valable ! On a pu finalement embarquer. A l’arrivée au Sri-Lanka on nous a rien demandé.
    Pour le vol Colombo-Chennai on nous a refusé l’embarquement au dernier moment car nous n’avions pas de billet de sortie. Le contrôle s’est fait au moment de monter dans l’avion nous n’avons donc pas eu le temps d’en acheter un. Nous avons du payer une pénalité pour embarquer le lendemain. La raison invoquée par la Srilankan Airlines était que nous avions seulement un visa électronique (pas un vrai visa!). Le fait est qu’à l’arrivée en Inde on nous a demandé la preuve de sortie.
    Pour le vol Trichy (Inde) – Kuala Lumpur on nous a rien demandé.
    Nous sommes actuellement en Malaisie. Nous avons pu faire le visa Chinois à Kuala Lumpur sans billet de sortie. Nous avons dit que nous quittions la Chine à pied en direction de Hong-Kong et c’est passé ! Par contre nous ne savons pas si on pourra embarquer et entrer en Chine avec cette justification.

    • REMY 2 décembre 2016 à 20 h 00 min

      Bonjour Christophe,
      Bonjour Jessy,

      Christophe, ton commentaire et ton expérience répond à mes recherches. J’embarque avec Pegasus pour Istanbul pour quelques jours et ensuite avec FlyDubai pour Instanbul/Dubai Dubai/Colombo. Je n’ai pas de sortie de territoire pour le Sri lanka en pensant y rester approximativement 1 mois et demi pour ensuite de nouvelles aventures encore inconnues. Quel serait vos conseils dans mon cas ?
      Merci d’avance pour votre réponse et merci à Jessy pour ton blog.

  37. Henri lauuzon 27 septembre 2016 à 4 h 39 min

    Bonjour,je part le 29 septembre 2016 sur un vol simple de montreal pq avec american airlines
    atterrit à Miami Florida prend autre vol pour Cuba à Hoigin.Vaige avoir problème au usa immigration
    et immigration à Cuba?merci

  38. Jennifer Briere 27 septembre 2016 à 22 h 29 min

    Allô. Je suis Canadienne et j aimerais aller en Grèce. Il y a eu tellement de changement depuis la crise économique.!

    J ai quelques questions à poser et j apprécierais vraiment tes conseils.

    Est ce que j ai besoin d un visa Est ce
    que je dois détenir un billet de sortie pour entrer en Grece depuis le Canada?

    Ou dois je l’ obtenir? Est ce que je peux
    l ‘ acheter à l aéroport ou dois je
    l ‘ obtenir avant?

    Si j ai besoin d un billet de sortie, est ceux qu un billet de transporteur
    maritime ou terrestre suffit comme preuve de sortie?

    Quel pays voisin me permettrait
    d’ obtenir un billet de bateau ou de train sans me ruiner ?

    Si je suis obligée d achèter un billet retour en avion, quelle classe me permettra de me faire rembourser intégralement sans problème. En classe affaires, économy ou existe – t- il une meilleure option?

    Veux tu me faire part de tes suggestions en matière de transporteurs aérien qui restent surs et que je pourrais priviligierer en cette période
    d incertitude qui plane sur le pays.?

    Un aérport d arrivée et de départ à me conseiller pour éviter des problèmes et favorise l acceptation du visa et un tarif avantageux pour sortir en avion au besoin. Et en bateau ou en train?

  39. Fanny 9 octobre 2016 à 14 h 39 min

    Effectivement, j’ai eu la même expérience au Pérou. Allé simple et aucune complication. Je suis ensuite ressortie du pays et ayant voulu y retourner, j’ai demandé un visa de 6mois, qui m’a été donné, bien que j’aie passé déjà plus d’un mois dans le pays… comme tu le dis, la roulette russe ! Par contre certains pays, comme la Birmanie, ne te permettent pas de la faire, car un visa étant nécessaire, l’ambassade demande à priori la preuve de sortie du pays, plus embêtant… mais tout est aujourd’hui négociable, bien heureusement !

  40. Manon 11 octobre 2016 à 18 h 21 min

    Bonjour Jessy, merci beaucoup pour ces informations très précieuses !
    J’envisage un voyage en Amérique centrale et Amérique du sud au mois de janvier en commençant par le Costa Rica pour finir probablement au Brésil six mois plus tard. Mon problème se pose pour l’entrée au Costa Rica, car je comptais acheter un billet de bus direction Panama comme preuve de sortie du territoire, mais je n’arrive pas à le faire par internet. Connaitrais-tu une compagnie de bus ou un site internet qui me permette d’acheter des billets de bus en ligne ? Merci !

  41. Charlotte 24 octobre 2016 à 23 h 14 min

    Merci beaucoup Jessy pour tous ces bons conseils !
    Pour ma part j’ai pour projet de voyager au moins 3 mois au Laos (arrivée en avion) puis voyage par voie fluviale ou terrestre jusqu’au Cambodge et Vietnam. Le “problème” c’est que je suis encore indécise sur la durée totale du voyage vu que je souhaiterais m’investir dans des associations au fil du voyage. De plus je ne suis pas sûre de rentrer par avion. Je pensais donc contacter les ambassades de ces trois pays pour avoir les info nécessaires sur les conditions d’entrée/ sortie suite à tes conseils. Je pensais voyager avec Vietnam airlines mais je n’ai pas encore bien compris leur politique de remboursement ou d’échange. As tu des conseils vis à vis de cette compagnie (ou d’une autre pour aller dans ces pays là) concernant le billet retour ? Est-ce plus sûr, vis à vis des conditions d’entrée sortie dans chacun des 3 pays visités, de prendre un aller retour Paris-Laos / Laos-Paris ou un aller retour Paris- Laos / Vietnam – paris ?
    En tout cas merci pour tes ces conseils ça donne de bonnes idées !

  42. Audrey 10 janvier 2017 à 2 h 24 min

    Salut Jessie ! Bon et bien je n’ai pas peur Et je m’exprime !!
    Actuellement en voyage Je fais mon tour du monde !
    Bref je vais me rendre en Amérique Latine au départ de Tahiti.
    Voilà l’itinéraire Tahiti – île de Pâques
    Île de Pâques – Santiago
    Ensuite une fois arrivés à Santiago on veut traverser le pays et se rendre au Pérou par voies terrestres. Donc nous n’avons pas de billets d’avion qui prouvent notre sortie du territoire chiliens.
    Alors voilà ma question : au départ de Tahiti la compagnie peut-elle nous refuser l’embarquement ?
    Merci

    Bonne journée

    Audrey

  43. Prescillia 23 janvier 2017 à 17 h 51 min

    Bonjour! Super article, j’aurais bien aimé tomber dessus il y a plus d’un mois!
    En effet je suis parti de France en décembre pour le Venezuela (où je suis encore actuellement) avec un retour en septembre, ce qui fait un total de 9 mois. Je ne compte pas rester 9 mois au Venezuela mais de voyager dans d’autres pays d’Amérique du Sud entre temps avant de repartir en France au départ de Caracas (lieu de vie de ma belle-famille). Oui sauf que l’on m’a refusé l’entrée au comptoir d’enregistrement à Paris, gros coup de pression, je pensais que j’étais tranquille avec mon billet retour dans 9 mois, mais comme le visa touriste est de 3 mois, il me fallait un justificatif de sortie dans les 3 mois. Sous les conseils du personnel de l’aéroport, j’ai dû acheter un billet d’avion de retour à Paris, business remboursable (j’attends le remboursement qui j’espère ne tardera pas trop longtemps). Voilà pour mon expérience.
    Nous comptons voyager vers la Colombie, Pérou, Bolivie, …, par voie terrestre, j’espère que l’on n’aura pas de souci mais ton article me rassure un peu! Quitte à me faire un faux billet au cas où!
    Merci pour tes conseils en tout cas!

  44. Nedelec 6 avril 2017 à 9 h 47 min

    Salut, tu peux compléter ton article avec ce site : https://flyonward.com/fr/

    Pour moins de 10euros tu as un vrai billet d’avion retour valide pour 24h. Il sera annulé par la suite, pas besoin de s’en occuper 😉

  45. Haja Raza 2 mai 2017 à 20 h 48 min

    Bonsoir Jessy,

    Je dois aller aux Bermudes pour faire une transatlantique a la voile. J’aimerai passer a NY en aller simple et ensuite prendre l’avion pour Bermudes en aller simple pour repartir de la en bateau.
    Pensez vous que ça va aller surtout pour les US qui sont assez strictes?

    Merci beaucoup

  46. Franbrasil Tour's C.A. 7 mai 2017 à 4 h 22 min

    Bonjour. Une solution super économique est d’acheter un vol depuis Manaus (Brésil) ou Guayaquil (Equateur) ou Lima ou Bogota avec pour destination Caracas avec AVIOR airlines . Ils vendent des billets aller simple à des prix très bas. Par exemple, Manaus (MAO) vers Caracas (CCS) aller simple (les jeudi et dimanches uniquement) est à 120USD. En choisissant la classe business à 180USD, il est remboursable à 100%.
    http://www.franbrasil.com

  47. Houegban Bedel 2 juin 2017 à 22 h 46 min

    Bonsoir Jessy. Je suis très ravi d’avoir lu tes articles surtout sur Rio. Je suis béninois et je voudrais aller au Brésil mais je n’ai personne là-bas pour me faire une lettre d’invitation. Comment pourrai-je y procéder ?

  48. Lucie 22 novembre 2017 à 2 h 10 min

    Super infos !
    Perso j’étais passé par le site fr https://onewayfly.com on peut faire la réservation aujourd’hui même pour un vol dans 3 mois et ils s’occupent même de filer des voucher pour la Russie et la Chine si on souhaite faire son visa.

  49. Sasha 14 mai 2018 à 8 h 46 min

    Bonjour Jessy!
    Je te remercie ton article viens clarifier et résoudre bien quelques points de tensions.
    Je vais débuter un voyage autour du monde et souhaitais avoir le loisir de retser ou partir quand je veux depuis un endroit. En commençant à regarder les applications pour les visas, je me suis rendue compte que cela ce compliquait et un peu plus tard je suis tomber sur ton article. Je vais je pense passer par l’agence OneWayFly pour un billet réel à transmettre pour le Visa et pour passer la douane, qui est ensuite annulable. Par contre si tu as une agence qui propose pour moins cher et qui est fiable je suis preneuse car je vais devoir faire cela assez souvent.
    Au vue du fait que tu as l’air de vraiment t’y connaître, je voulais te demander si tu as des recommendations d’assurance pour vols manqués. Je m’explique. Je vais partir au tibet puis depuis là en Mongolie pour ensuite aller en chine et terminer la 1ère étape au Japon.
    J’ai comparer si je prends regarder chez skyscanner un multi-city cela me coupte environ 400 euro de plus que si j’achète chaque billet individuellement, par contre ce qui me fait peur dans ce cas de figure est si il y a un souci et que je n’arrive pas à prendre un des vol(soit parce qu’il est annulé, soit parce que je n’ai pas recu mon visa, soit pour autre chose) alors tout le reste sera perdu. Je me demander s’il y avait une assurance pour annulé un vol ou si tu conseilles autre chose d’après ton expérience de voyage. Par ailleurs recommendes-tu la formule billets tour du monde? Je te remercie!!!

  50. MAISON Lydie 7 mars 2019 à 12 h 50 min

    Bonjour Jessy
    Félicitations pour ton site c’est super !
    Ma question :
    Je me rends en Équateur sans billet retour.
    Est ce que tu penses qu’un billet de bus Guayaquil Lima serait la solution pour ma sortie du pays.?
    Merci.

Vox populi

Ton adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués doivent être complétés. *

Voyager sans billet d’avion retour – le guide

par Jessy Caiado Durée de lecture: 9 min
87