toronto canada

Evasions urbaines à Toronto

C’était en juillet 2013. Pour la première fois je posais le pied en Amérique du Nord, au Canada. Ce fut court, deux semaines, mais surtout intense. Intense, à cause d’une météo caniculaire (jusqu’à 40 degrés!) et du marathon auquel je me suis livré. Aujourd’hui, je te propose d’embarquer pour un tour urbain, tout en images, de la ville de Toronto, deuxième étape, après Ottawa, de mon tout premier voyage en solo.

cn tower toronto canada

La CN Tower (Tour CN pour les anglophobiques) c’est un rêve de gamin. Je me souviens, vers l’âge de 9-10 ans, ont m’avait offert une sorte d’encyclopédie dans laquelle étaient répertoriés tous les records liés à la géographie et aux joyaux de notre nature. La montagne la plus haute, le fleuve le plus long, la ville la plus peuplée… et donc aussi, tu l’auras peut-être deviné, la tour la plus haute du monde. A l’époque, de 1976 à 2007 pour être précis, la CN Tower détenait ce record avant de se faire dépasser par le Burj Khalifa, puis par d’autres structures asiatiques. Et ça,du haut de mes 1m35, c’est un truc qui me fascinait. Ne me demande pas pourquoi… peut-être était-ce le fait qu’il faille empiler un peu plus de «395 moi» pour parvenir à chatouiller l’antenne de cette tour de télécommunication qui, elle, grattouillait déjà le ciel. Qui sait?

En tout cas, au moment de payer les 44 dollars canadiens demandés pour accéder au cœur de la tour, j’ai rêvé d’un passé où cette seule encyclopédie m’aurait suffit comme divertissement et où l’argent reçu lors de mes 18 premiers Noël et anniversaires dormirait paisiblement sur mon compte en banque. Foutue PlayStation.

toronto canada

Au pied de la tour, la vue est plutôt plaisante. Il faut savoir que Toronto, la plus grande ville du Canada, la septième d’Amérique du Nord (2,6 millions d’habitants), est riche en verdures diverses et variées.

toronto canada steam whistle brewery toronto canada

Plaisante, mais pas que. En effet, l’endroit est assez atypique, et donc surprenant. Comme tu peux le voir sur ces images, on passe rapidement du gris du béton au bleu des constructions modernes toutes de verre vêtues, sans oublier le vert des arbres et des pelouses bien tondues et le rouge foncé des bâtiments en briques caractéristiques de l’architecture industrielle de l’ère victorienne. Bref, le paysage urbain de Toronto est très contrasté.

toronto canadaold train canadian railway toronto

Autre héritage de la révolution industrielle, des rails, qui ne manquent pas d’attiser la curiosité des touristes tant les vieilles locomotives et autres wagons exposés ne collent pas du tout avec l’atmosphère majoritairement moderne qui règne sur cette partie de la ville de Toronto.

air canada centre toronto canada

Plus loin, l’Union Station et l’Air Canada Centre, deux autres monuments de la cité torontoise. Le premier n’est autre que la gare ferroviaire principale de Toronto, la plus utilisée du Canada.
Juste à côté, c’est là que l’équipe de National Hockey League (NHL) des Toronto Maple Leafs et celle de National Basketball Association (NBA) des Toronto Raptors défendent les couleurs de la ville tout au long de l’année.

Au premier abord, Toronto a tout de ces grandes villes nord-américaines que l’on voit dans les séries policières qui inondent nos salons par le biais de nos téléviseurs. Si les sirènes des forces de l’ordre, des pompiers et des ambulances sont restées heureusement plutôt discrètes, le cliché est au rendez-vous en ce qui concerne les buildings à perte de vue et les avenues interminables.

En effet, Toronto compte plus de 1700 bâtiments de plus de 90 mètres de hauteur, faisant d’elle l’une des villes dénombrant le plus de gratte-ciel au monde. Comme nombre de ses homologues nord-américaines, le centre-ville de Toronto est organisé en damier. Chose qui rend la navigation, même pour le touriste, relativement facile.

La rue la plus connue est sans aucun doute Yonge Street qui relie la rive nord du lac Ontario à la rive sud du lac Simcoe, séparées de pas moins de 56 kilomètres! Yonge Street fut longtemps considérée comme la plus longue rue du monde par le Guinness Book lorsqu’elle ne faisait qu’une avec l’Highway 11, longue de 1896 kilomètres. Aujourd’hui elle a notamment pour «fonction» de couper Toronto en deux en délimitant l’ouest de l’est.

st lawrence market toronto canadatoronto brewery districttoronto brewery districtwaterfront toronto canada

Mais Toronto, au-delà de ses structures léchées en acier et en verre, offre un paysage différent lorsqu’on daigne s’aventurer plus à l’est dans le Distillery District, quartier historique de la ville. L’ambiance est un peu plus décontractée. On y croise de nombreux cafés, bars, galeries d’art, mais aussi le marché St-Lawrence, l’un des marchés alimentaires les plus réputés au monde. Au cours du XIXe sièce, dans cette partie de Toronto, bière, glaces, produits laitiers et farine étaient produits et exportés sur tout le continent américain.

boat waterfront toronto canadailes toronto canadailes toronto canada

Mais Toronto renferme un autre trésor. Celui-ci se situe sur le lac Ontario et répond au doux mais banal nom d’«îles de Toronto». A quelques minutes de ferry depuis le Jack Layton Ferry Terminal, ces îles sont une sorte de Central Park torontois où habitants comme touristes peuvent facilement échapper aux regards intimidants des hautes tours qui règnent sur les rues de la métropole. Tour en bateau, grillades, farniente sur la plage, naturisme, balade avec les enfants… il y en a vraiment pour tous les goûts.

Pour moi, Toronto fait partie de ces villes qui offrent un excellent cadre de vie. Les transports publics sont efficaces, les moyens de divertissements semblent interminables, le patrimoine culturel du Canada y est bien représenté, elle est très cosmopolite et, avec ces fameuses îles, ses résidents, malgré la superficie de Toronto, ne sont jamais très loin d’un petit bout de nature qui, je le pense, est bien plus important que ce qu’il ne parait.

Pour conclure, je dirais que, derrière Londres et Rio de Janeiro, Toronto rentre dans la case des villes où je me verrais bien vivre.

13 commentaires

  1. Elodie 21 juin 2015 à 17 h 11 min

    Hello ! Joli tour d’horizon de Toronto, j’ai eu la chance d’y aller en octobre dernier en passant par les chutes du Niagara, malheureusement temps pourri et saison estivale terminée, pas pu aller sur les îles pour admirer la vue. J’en garde un souvenir mitigé avec tous ces buildings.
    Vivant en expat’ à Montréal, je trouve que Toronto a beaucoup moins de charme.
    Un retour à Toronto pour découvrir ce que tu en décris s’impose pour avoir une nouvelle opinion. 🙂

    Pour rebondir sur ta dernière phrase, moi je classe Boston en premier dans les villes où je pourrais habiter ! Je te souhaite d’y faire un tour un jour. J’ai préféré cette ville à New York c’est pour dire 🙂 Ville anglo-saxonne à l’architecture victorienne et briques rouges… si tu as aimé Londres tu aimeras Boston c’est sûr !!
    Pas eu la chance d’aller en Amérique du Sud donc je ne me prononce pas, mais le Chili, le Brésil et surtout le Pérou sont au programme dans ma tête… un jour peut-être^^

    Bonne continuation dans tes voyages 🙂

    • Jessy Caiado 21 juin 2015 à 17 h 57 min

      Salut Elodie! 🙂

      En effet, j’imagine que le soleil joue un rôle important dans l’embellissement de la ville et ses buildings. Qu’as-tu pensé des chutes du Niagara? Un peu déçu pour ma part… Montmorency m’a bien plus impressionné.

      En ce qui concerne Montréal, je n’ai malheureusement pas eu la chance de bien l’explorer. Je logeais chez des connaissances à Brossard, du coup, je n’ai eu que deux petites journées pour vraiment me perdre dans la ville. Trop bref pour réellement pouvoir la comparer à Toronto.

      Sinon, je ne doute pas que Boston me plairait puisque, ce que je préfère à Londres, ce sont les Irlandais 😀

      Bonne suite et à bientôt j’espère 😉

  2. Elodie 21 juin 2015 à 19 h 45 min

    Chutes du Niagara c’était un rêve d’y aller, j’ai été subjuguée par la force du courant, et ce fût aussi ma première fois sur le sol américain de l’autre côté, il pleuvait… mais pour te dire j’y suis retournée en mai avec un grand soleil… moi j’ai beaucoup apprécié.. c’est vrai que les gens en font tout un speech et peut-être que tu t’attendais à voir quelque chose de plus grandiose… moi le fait d’être au dessus des chutes côté américain m’a vraiment fasciné.
    Les chutes de Montmorency.. oui très beau aussi mais fait encore (oui j’ai vraiment pas de chance avec la météo) sous la tempête de neige…
    Je pars faire un roadtrip dans l’Ouest américain cet été, beaucoup de souvenirs à ramener 🙂
    Si tu as l’occasion de revenir au Canada n’hésite pas je serai ravie de te faire découvrir ma nouvelle ville 🙂 Faut s’aider entre européens ^^
    Au plaisir de te lire 🙂

  3. Elisa 13 août 2015 à 14 h 49 min

    Tiens, il y a un mois j´étais là-bas et pour la première fois!
    J´avais pensé que j´allais aimer plus Montréal. Tout le contraire, Toronto est une ville magnifique: élégante, spacieuse, moderne, charmante.
    En plus, sur mon dernier article je parle précisément de la vue imprenable depuis la CN Tower. Je n´oublierai jamais la vue de la tour depuis l´hublot de l´avion…
    Bon, je suis tombée amoureuse de Toronto, c´est dit

    • Jessy Caiado 14 août 2015 à 17 h 44 min

      Idem, j’ai préféré Toronto (et même Ottawa et Québec) à Montréal!

    • Tchiakpè Rogatien 21 mai 2018 à 16 h 00 min

      N’aie pas peur, exprime-toi. Cè bien je valide mais il faut maider à vivre dans le luxe avec toi,je suis au bénin.

    • landry 25 septembre 2019 à 20 h 13 min

      Slt Gaelle j m’appel landry baguma j suis au
      congo exactement a uvira mais j vie
      difficilement ,dans ma famille ont ne a
      3,donc suis le premiere fils j’ai 18 ans ne le
      24/11/2001.Je voulez juste vous demandez
      une aide ,svp aide a venir la pour etudier
      seulement est si tu veux j rentrerais ,svp
      aude moi j ne pas demoyens mais j de
      l’espoire que tu va me aider .Mon aderss
      facebook :landry cris kieffer khalift .J t’en
      supplie aide moi a venir la ou tu es j veux
      seulement fait les etudes ici au congo je
      une vie tres dufficile.Est si tu ne sera pas
      pretes de m’aide cherche moi un autres
      personnes.mon numero whatsapp:+243973618135

  4. Léa - Good Morning Usa 5 mars 2016 à 18 h 44 min

    Moi qui ai envie de faire un voyage à Toronto et Montréal cet été !

    La ville à l’air belle en tout cas et ça me donne e’vie d’y aller !

    Ps:et en plus, je découvre ton blog qui est vraiment sympa ! 🙂

  5. Léa - good morning Usa 5 mars 2016 à 18 h 48 min

    Ps : désolée pour le double commentaire mais j’ai cru comprendre que tu avais préféré Toronto à Montréal. Pourras tu me dire pourquoi un peu plus en détail et aussi ce que tu penses d’un voyages seule (Juin 2016) dans ces deux villes.

    Merci par avance pour tes réponses.

    • Jessy Caiado 7 mars 2016 à 7 h 00 min

      Salut Léa,

      Content que mon blog te plaise! Je serai à New York deux semaines en mai (et sûrement Philadelphie et Washington 2-3 jours) donc je vais très probablement aller zieuter ton blog en quête de tips!

      Pas de soucis pour le double commentaire… après tout ça fait croire que je suis plus populaire ahah!

      En ce qui concerne Toronto et Montréal, j’ai effectivement préféré la première. Pourquoi? Difficile à dire. En ce qui concerne Montréal, je crois que mes attentes étaient tellement élevées que je ne pouvais qu’être déçu. La ville est sympathique, le Vieux Montréal très chouette pour se balader, mais rien de plus. Peut-être trop européenne pour me dépayser?! Toronto c’est vraiment la grosse ville américaine. Tu as les grands buildings, les quartiers plus résidentiels, un choix interminable de restos et bars, de jolis quais, une île pour t’évader un peu du brouhaha.

      J’ai aussi voyagé seul (certes, je suis un mec) et j’ai chaque jour/soir trouvé d’autres touristes avec qui partager quelques rires et «quelques» bières. Le pays est super safe donc tu ne devrais pas avoir de soucis!

  6. Alexia Rocco 23 mai 2016 à 18 h 17 min

    A la base, je cherchais des infos sur Rio (au passage je n’ai pas encore commenté mais j’ai adoré l’article !) Puis j’ai décidé d’explorer ton blog et je suis tombée sur ton article sur Toronto… J’ai eu la chance d’y passer 9 mois dans le cadre de mes études. Alors c’est vrai c’était mon premier long séjour à l’étranger (j’avais 19 ans et je voulais parler anglais) donc tout était nouveau, magnifique, je suis vite tombée amoureuse de la ville: les gens, ce côté moderne vs. ancien, les toronto islands, les restos par centaines (milliers ?) bref j’ai très vite accroché avec cette ville. Beaucoup de gens ont préféré Montréal aussi, mais tout comme toi j’ai été déçu, c’était peut-être trop “européen” pour moi après ces mois en Ontario. Pour moi Toronto a ce côté américain (mais pas trop) et canadien à la fois ce qui en fait un excellent choix pour vivre je suis complètement d’accord avec toi ! Merci de m’avoir fait ravivé ces souvenirs…

Vox populi

Ton adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués doivent être complétés. *

Evasions urbaines à Toronto

par Jessy Caiado Durée de lecture: 4 min
13