connemara voyage irlande

Irlande: là-bas, au Connemara…

… On dit que la vie c’est une folie, et que la folie, ça se danse. Ah Michel Sardou… connaitrions-nous le Connemara s’il n’avait pas butiné nos tympans avec sa chanson depuis plus de trois décennies? Cette fois, je te propose un récit et quelques photos d’un court voyage datant d’octobre 2013 dans l’une des plus belles régions d’Irlande, d’Europe, et peut-être du monde.

Revenons à Michel Sardou. Non, il ne m’a pas payé pour faire sa promo. Mais si tu me lis, Mimi, écris-moi un petit courriel, je ne cracherai pas sur quelques euros de plus pour mon futur voyage en Amérique latine. Voire une lettre, sur du parchemin à l’aide d’une calame, si tu ne comprends rien à tout cet électronique. Mais revenons au pouvoir des Lacs du Connemara… Personne ne s’est agité les cordes vocales pour la vallée de Glencoe, et résultat, hormis les voyageurs aguerris, les géographes et les historiens, peu savent qu’on parle là d’une des merveilles de l’Ecosse. Heureusement, dans l’absolu, le Connemara, n’a pas volé son succès. Même s’il est fort probable que sans cette chanson (que je n’aime pas vraiment mais qui colle au cerveau – comme les Carambar, c’est dégueulasse mais tu t’en souviens), le nombre de visiteurs annuels dans cette partie de l’Irlande serait nettement inférieur…

Lors de mon séjour en Irlande long de presque une semaine (une éternité, je sais), j’ai passé trois jours à Dublin avant de prendre le train pour Galway pour trois autres jours afin d’y découvrir, entre autres, les terres brûlées au vent des landes de pierre du Connemara. C’était beau, grandiose et photogénique. Comme Glencoe en fait… Vas-y, on compose un truc en l’honneur de Glencoe et dans 112 ans, nous aussi on sera assis dans le canapé rouge de Drucker.

Le Connemara c’est un endroit spécial. Le jour que j’ai passé là-bas, tôt le matin, un duvet mystique de gouttelettes d’eau en suspension dans l’atmosphère – des nuages, quoi – couvrait, découvrait, puis recouvrait les nombreuses collines qui composent la région à une vitesse impressionnante. Les Twelve Bens, sans doute habitués, ne bronchaient pas devant cette parade matinale. Frustré de ne pas pouvoir profiter des rayons du soleil qui viendraient magnifier les couleurs des vastes étendues de tourbière, la danse offerte par les nuages était un véritable spectacle en soi.

connemara matin irlande

Puis, peu avant 11 heure du matin, ceux-ci disparurent et laissèrent les monts nus, orphelins de leurs parures, et à la totale merci du soleil. Les couleurs, tantôt pâlottes, se mirent à pétiller subitement. Le tableau avait changé, l’on se sentait alors comme transporté autre part, dans un univers différent. C’était magique. Et moi, mon Nikon en mains, je me réjouissais.

connemara voyager

auberge connemara irlande

route irlandaise connemara

tourbiere connemara

connemara voyage irlande

Mais les boglands et les interminables étendues aux tons jaunâtres-verdâtres quoique parfois brunâtres-orangeâtres n’étaient pas les seuls régals prévus au menu de cette journée connemarienne. En effet, celle-ci devait se ponctuer par un arrêt à l’abbaye de Kylemore, dont l’intérêt historique est réduit au néant quand on apprend que le château fut initialement construit pour satisfaire les égos d’un riche politicien mancunien et de sa femme. Néanmoins, le lieu, qui entre en opposition totale avec la légèreté des paysage, vaut le détour pour ceux qui ont tendance à s’extasier devant de la pierre.

kylemore abbaye irlande

abbaye kylemore intérieur maison irlandaise

paysage irlandeMon escapade dans le Connemara fut courte (beaucoup trop) mais intense. J’y retournerai un jour, pour plusieurs jours, avec une voiture cette fois. D’ici là, Mimi aura sans doute soufflé sa 200e bougie. Longue vie à Mimi.

5 commentaires

  1. Nathalie 15 avril 2015 à 13 h 35 min

    Très joli récit, j’aime beaucoup ta façon de raconter, ça m’a transportée 🙂 Belle idée pour subtilement inclure le nom de ton site, ça ne dénature pas du coup les si jolies photos! Grande fan de Game of Thrones, l’Irlande me fait les yeux doux depuis quelque temps maintenant. Il faudra mettre le Connemara sur la liste, assurément!

    • Jessy Caiado 15 avril 2015 à 13 h 59 min

      Si j’arrive à faire voyager les gens avec mes récits, alors j’ai atteint mon objectif! 😀

      Pas encore convaincu par mon idée d’incrustation sur les photos. C’est décalé mais peut-être trop… On verra si je continue ou pas.

      Pour Game of Thrones c’est plutôt l’Irlande du Nord je crois… mais je suppose que les paysage sont similaires. Mais oui, je recommande fortement une petite escapade dans le Connemara (ainsi qu’à Galway qui est une ville assez pittoresque). Pour bien profiter de la région, 3 jours au Connemara, 1-2 aux îles d’Aran et 2-3 à Galway, je dirais!

  2. Anne Laure 22 avril 2015 à 17 h 08 min

    Je vais de découvrir ton blog et je trouve des photos superbes, donc je suis ravie!

Vox populi

Ton adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués doivent être complétés. *

Irlande: là-bas, au Connemara…

par Jessy Caiado Durée de lecture: 2 min
5