5 choses à savoir avant d’aller à Londres

Durant mes neuf mois passés à Londres, je suis parvenu au fil des semaines à percer certains secrets que la capitale anglaise se cache bien de dévoiler aux non-initiés. S’il m’en reste encore une panoplie à découvrir, en voici cinq qui te seront sans doute utiles lors d’une prochaine visite.

La cuisine anglaise peut être délicieuse

C’est un des clichés les plus utilisés pour «chatouiller» les anglais, leur cuisine. C’est aussi l’un des clichés les plus injustes que je connaisse. Je l’avais avant de partir. Sur place je l’ai même gardé quelques semaines alors que ma famille d’accueil me servait des trucs que je laissais, parfois, le soin au water closet de digérer.

Et puis j’ai découvert les gastropubs anglais. Des pubs qui servent à manger, souvent accompagné d’une bonne bière artisanale d’une brasserie locale. Un des plats que je recommande à toute personne qui se trouve à Londres un dimanche midi c’est le Sunday roast. Dans certains pubs il est disponible tout au long de la semaine, mais pour moi c’est tricher. Un peu de romantisme dans ce monde de brutes, merde! Donc, basically, le Sunday roast c’est : du rôti, traditionnellement de bœuf, accompagné de son jus (gravy), du Yorkshire pudding (pas le truc gélatineux hein!), des pommes de terre fondantes et des légumes cuits vapeur.

Mais ce n’est pas tout. Outre le Sunday roast, ces pubs proposent également d’autres plats phares de la cuisine britannique comme le célèbre fish and chips ou encore le bœuf Wellington. Il est aussi commun de pouvoir y déguster de superbes burgers ou autres stews.

Intéressé? File au Holly Bush dans le quartier d’Hampstead, c’est mon préféré (bon, je ne les ai pas tous testé!)… mais réserve à l’avance! Sinon, tu peux aussi t’inspirer de la liste de Time Out.

Certaines lignes de métro ne fonctionnent pas le week-end

Heureusement, ça s’améliore avec les années et ce problème est même destiné à totalement disparaitre! En effet, les Transport of London et la ville de Londres ont pour projet de rendre l’Underground accessible 24/7. Toujours est-il qu’aujourd’hui, certaines lignes de métro sont fermées le week-end pour des raisons de maintenance. Compréhensible quand on sait que la première ligne date de 1863!

C’est presque systématiquement le cas de la Jubilee line (la grise) et la Waterloo & City (la turquoise). Des bus de remplacement, qui s’arrêtent uniquement aux stations de métro des dites lignes sont alors mobilisés. Mais tout de même, avant de planifier ton week-end à Londres, jette un coup d’œil au site des TFL pour t’informer des planned engineering works… Bah oui, un trajet en bus est souvent bien plus long qu’en métro!

Dans la rue, tu entendras autant d’anglais que de langues étrangères

Ce que j’aime le plus à Londres c’est l’identité unique qu’elle s’est façonnée grâce aux multiples cultures qu’elle accueille sur ses terres. Il y a véritablement plusieurs Londres dans Londres. Chose dont tu te rendras rapidement compte en dévalant les nombreux trottoirs de la capitale anglaise où les dialogues sautent rapidement du bengali au russe en passant par l’espagnol. Une vraie richesse!

Au restaurant, tu n’es pas obligé de payer les 12,5% de service

Dans beaucoup de restaurants anglais, une «taxe» de 12,5% pour le service vient s’ajouter en toute fin d’addition. En clair, lorsque tu vois «Cheeseburger – £10» sur une carte de restaurant, attends-toi à une majoration de £1,25£. Sur une note de £100, ça fait donc £12,5 de pourboire! Presque 18€! Le truc c’est que beaucoup de gens, moi inclus jusqu’à un certain temps, croient qu’ils n’ont autre alternative que de se taire et sortir un billet de plus de leur portefeuille.

Ça me rappelle un soir alors que nous étions allés fêter l’anniversaire d’un étudiant, lui aussi Suisse, dans un restaurant… suisse, justement. Nous étions une petite quinzaine et la note affichait, fondue et vin inclus, quelque chose comme £300… 337,5 avec le service. Soit 52€ de service! Sachant que la fondue était dégueulasse (je sais de quoi je parle) et la serveuse pas même foutue de décrocher un sourire… bref, du grand foutage de gueule.

Heureusement, à ce moment-là, je savais enfin que nous n’avions aucune obligation de régler cette majoration. De plus, d’après ce que d’autres étudiants travaillant dans la branche m’ont dit, dans certains cas, ces 12,5% ne tombent même pas dans les poches du personnel de service… c’est le boss qui encaisse! Est-ce une pratique courante? Je ne sais pas vraiment, mais elle existe bel et bien.

Attention, il est fort probable qu’on te regarde de travers si tu refuses de payer ces 12,5%. Mais à la limite, s’ils ont manqué de professionnalisme, tu t’en fous!

PS : Ne t’aventure pas au restaurant St-Moritz sur Wardour Street, leur gruyère est anglais. 😉

Soho est cher et rempli de touristes

Soho est sans conteste le quartier londonien le plus prisé par les touristes. Situé dans ce que j’appelle le «carré d’ass», soit entre Piccadilly Circus, Leicester Square, Tottenham Court Road et Oxford Circus, Soho, rempli de tuk-tuks, est le quartier de la décadence par excellence à Londres. Là-bas on trouve de tout. Les plus soft se contenteront des nombreux bars et clubs pour faire patauger leur foie dans l’éthanol, tandis que d’autres plus… libérés, se laisseront emportés par drogues et filles – et garçons – de joie. Si tu fais partie des plus libérés, méfie-toi, certains établissements sont gérés par des gens pas très recommandables qui n’hésiteront pas à te cogner si tu règles pas la bière qu’ils viennent de te facturer à £50!

Si je recommande tout de même d’y passer un soir – au bar irlandais O’Neill’s, toujours sur Wardour Street, l’un de mes préférés de la capitale – ce n’est pas là-bas que tu rencontreras beaucoup de locaux. Et une pinte de bière coûte au moins £4.2!

Pour des nuits plus authentiques, les quartiers de Camden Town (Koko est un must!), Shoreditch et Clapham sont sans doute plus appropriés.

> Et-toi, quelles tips donnerais-tu aux gens qui se rendent à Londres pour la première fois?

Londres sur Globalement.com

Mes 5 restos favoris à Londres
6 façons de rendre fou le Londonien moyen
Londres : 5 endroits à rayer de ton programme

4 commentaires

  1. Pauline 16 juin 2015 à 8 h 22 min

    Je viens de découvrir ton blog par le biais d’instagram et il est génial ! J’aimerai beaucoup voyager alors en voyant ces photos, je voyage un peu en attendant. D’ailleurs les photos que tu prends sont magnifiques, la qualité est parfaite ! J’ai adoré tes articles sur Londres car cette ville est superbe, j’y suis déjà allée deux fois mais je compte bien y retourner.

    Bonne continuation 🙂

  2. Joseph 12 octobre 2015 à 0 h 04 min

    Eh, Mieux que l’Etats Unis. Quelquefois, Nous pouvons être un peu retarded. Mais si vous parlez un peu d’anglais vous-etes bon 🙂

    Bon voyage!

Vox populi

Ton adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués doivent être complétés. *

5 choses à savoir avant d’aller à Londres

par Jessy Caiado Durée de lecture: 4 min
4